0

Portrait de …

Manon, alias Illiana, est une jeune fille de vingt deux ans qui a toujours voulu être actrice et qui, grâce à sa maman, a commencée à l’âge de dix ans. Elle a donc douze ans de théâtre dans les pattes et un peu plus d’un an et demi dans le monde du cinéma. Son envie de participer au projet Hellcops vient d’une rencontre professionnelle avec Thibault Dérioz (producteur d’Hellcops) sur le court métrage Phantasme (Réalisation : Thomas Pantalacci). Puis le thème du projet, un peu décalé, était plus qu’attrayant.

Au yeux de Manon, ce projet est réalisé avec une équipe sérieuse et consciencieuse dans le travail. Une bonne humeur toujours présente malgré la tension due aux journées de travail chargées. Une organisation positive pour un premier projet mais qui aurait pu être meilleure et elle le sera dans le second.

Sur Hellcops, Manon nous évoque un épisode marquant qui découle d’une scène à cheval. N’ayant pas cavalée depuis un certain temps, Manon à eut un soucis aux adducteurs (douloureux n’est ce pas ?) et ceci fut une mauvaise expérience physique mais cela a joué sur le planning qu’il a fallu modifier pour lui permettre de ce remettre. Mais ce même problème amena un rapprochement certain entre les membres de l’équipe et a contribuer à souder l’équipe de tournage. Manon conclue dans un sourire que c’est un bon et mauvais souvenir de ce tournage.

Sur la discussion à propos de son personnage Illiana, Manon confie qu’elle n’avait aucune préparation physique ou psychologique spéciale en amont. Se préparant au moment où il fallait tourner la scène, lors des répétitions. Cela lui permettait de mieux comprendre ce que le réalisateur attendait d’elle et de son personnage. Pour les ressemblances entre Illiana et Manon, il y en à très peu confie-t-elle. Nous sommes différentes. Il est vrai qu’Illiana est froide et colérique alors que Manon peut paraitre froide au premier abord mais elle se déride ensuite. Dans un rire, on apprends qu’Illiana serait une fille qui aurait ses règles en permanence.

Entre acteur, Manon trouve que la relation est saine. Il y a une écoute et une entraide. Des échanges et des avis pour trouver la manière la plus juste de jouer et de travailler. Elle pense exactement la même chose à propos de l’équipe technique.

Pour finir cette présentation, Manon vit son rève de petite fille à chacun des projets auxquels elle participe que ce soit du cinéma ou du théâtre. Sa passion pour l’un et l’autre grandit en même temps que les projets qui fleurissent autours d’elle mais dont elle ne veut pas dire un mot. Après un peu plus de questions, j’apprends tout de même qu’il y en à six qui se concrétisent doucement dont un festival de théâtre.

Merci et bravo à Manon. Bon courage pour la suite.