0

Retour sur l’épisode 2

Vous avez regardé le deuxième épisode d’Hellcops ? Il est en temps de vous raconter les secrets de fabrications de cet épisode.

La séquence d’arrivée en enfer a été tournée dans l’Herault, au saut de Vésoles. L’idée était que les quatre geeks débarquent au milieu de nulle part alors que quelques secondes avant ils étaient en pleine ville. Le lieu de tournage était idéal, nous offrant un panorama très impressionnant et surtout aucune trace de civilisation (mis à part quelques éoliennes hors cadre), le tout à cinq minutes de marche à peine, de quoi éviter de porter tout le lourd matériel pendant plusieurs heures. En plein mois d’août, le soleil tapait très fort pour ce deuxième jour de tournage et malgré toutes les précautions prises, les acteurs devinrent tout rouge… Bienvenue en enfer !

img_0602

Le tournage de cette scène fut plus longue que prévue, notamment à cause des avions (même s’ils étaient très haut dans le ciel !) et des cigales. Les quelques randonneurs que nous avons croisés ont tous été compréhensifs pour faire le moins de bruit possible et certains ont même été perturbés par le panneau accueil planté en plein milieu de la bruyère et pointant vers le vide…

img_0558

Globalement cette séquence montre beaucoup de paysage et le plan de fin peut paraitre long voir interminable. Ce que je souhaitais ici c’était vraiment que le spectateur admire la nature mais surtout qu’il se sente perdu tout comme les quatre geeks qui découvrent qu’ils sont au milieu de rien et qu’il leur faudra du temps avant d’avoir toutes leurs réponses. Cela rejoint l’idée globale du film qui est que le spectateur découvre l’histoire en même temps que les Hellcops et à aucun moment n’en sait plus qu’eux afin de créer une proximité entre le spectateur et les quatre geeks.

img_0615

La séquence de la secrétaire a elle été tournée dans la salle à manger de l’équipe ! J’en profite pour remercier Fonfon et Dédé de nous avoir accueilli et prêté les bâtiments, merci aussi à Corinne et Hervé qui nous ont aussi accueilli tout au long de ce tournage. Le décor a été fait par Florent grâce à tous les accessoires déjà sur place, en collaboration avec Thomas qui a sublimement éclairé cette pièce. La petite chaise que l’on peut voir en plein milieu de la salle n’était pas du tout prévue mais, alors que Florent cherchait de quoi faire le décor, il a trouvé cette minuscule chaise, et hop, toute l’équipe a aimé, nous l’avons donc rajoutée au décor !

secretaire

Ici l’idée était de parodier les personnes que nous pouvons parfois trouver à l’accueil de certains services (vous êtes sûrement déjà tombé sur une personne comme ça à la poste, à la banque, chez votre opérateur téléphonique, …). Combien de fois allons-nous demander des informations sans en obtenir aucune ?! Je voulais un environnement pas du tout accueillant, très sombre qui ne donne pas envie de s’éterniser et où l’on se sent forcément mal à l’aise. Mes inspirations étaient la lumière du Caravage, avec son clair-obscur et sa « unique » source de lumière qui éclaire les personnages et crée un fond noir qui cache se qu’il se passe derrière… Le tout avec une secrétaire froide qui en a marre de faire son métier, très bien interprété par Gisèle.