0

Retour sur l’épisode 4

img_0408 L’épisode démarre par une situation relativement peu banale. Face à des ennemis les Hellcops se chamaillent et ignorent totalement le danger. Cette scène est très importante de mon point de vue car elle permet de bien définir le groupe d’amis qui du jour au lendemain se retrouvent dans une aventure hors du commun. Ces personnages qui ne se connaissaient pas réellement sont obligées d’agir ensembles mais des tensions existent et éclatent à ce moment-là. De plus ce passage permet de souligner le fait que cette bande de geeks n’ont pas conscience d’être en face d’un vrai danger et d’être dans un monde pas très joyeux. C’est sûrement cette inconscience qui va les pousser à faire tout ce qu’ils vont faire… De cette scène découle toute une psychologie sur le groupe et sur les personnages qui jusqu’à présent ne faisaient que subir mais qui désormais se retrouvent à prendre des décisions.

img_0425 img_0453

Lorsque nous avons écrit Hellcops avec Thibault, nous voulions absolument mettre des scènes de combats à l’épée, pour le challenge de les filmer et pour s’amuser car nous pratiquons l’escrime depuis quelques années. Colas (AFK) avait déjà toutes les bases de l’escrime, il ne manquait plus qu’à entrainer Clovis (Cap’) et Manon (Illiana). Quelques séances d’entrainements ont eu lieu pendant la préparation du film pour que les bases soient bien ancrées afin d’éviter tout blessé pendant les enchainements et nous avons essayé d’organiser la journée de manière à ce qu’il y ait une matinée d’échauffement et entrainement afin d’être le plus préparé possible. Les combattants interprétants les démons viennent pour la plupart de la compagnie d’escrime Armadag ou sont tous simplement des amis du coin qui nous ont bien dépannés suite à quelques désistements. J’en profite pour remercier tous les escrimeurs présents qui ont eu une dure journée sous un soleil de plomb ! Merci aussi à Muriel qui a passé l’après-midi à maquiller tous ces méchants démons.

img_0485 img_0497

Le tournage réel des scènes qui a commencé vers les 16h fut assez éprouvant pour les acteurs qui ont dû répéter leur chorégraphie au moins huit ou dix fois pour avoir un maximum de prises. A chaque combat la caméra montée sur un Glidecam tournait autour d’un seul duel, les autres continuant à se dérouler en fond. Ce ne fut pas évident à filmer, les épées décrivant des gestes d’une amplitude assez importante et nous empêchant parfois de nous rapprocher suffisamment. Pas évident pour Thomas, cadreur sur Glidecam qui a bien souffert.

L’essentiel fut qu’il n’y eu aucun blessé et nous avons pu tous manger les délicieux repas préparés par Gisèle, Hervé et Corinne.

img_0626 img_0627

img_0622 Nous avions initialement prévu de tourner la scène de l’arrivée de Prosper d’affilée mais on ne peut pas ralentir le soleil et nous étions dans le creux d’une petite vallée, nous obligeant à terminer à 19h. Nous avons donc été contraints de tourner l’arrivée de Prosper un autre jour, en fin d’après-midi afin d’avoir une lumière la plus raccord possible. Heureusement la météo était avec nous et un petit coup d’étalonnage et le tour est joué, même si désormais vous le remarquerez peut être… D’ailleurs, avez-vous remarqué que le démon contre lequel se bat Kantor est en fait le même acteur interprétant Prosper ? Si ce n’est pas le cas, regardez bien à nouveau, mais n’essayez pas de trouver un complot derrière tout cela, c’est juste une raison logistique !