0

Retour sur l’épisode 7

La baston finale, comme nous avions pris l’habitude de l’appeler réunissait le plus grand nombre de figurants. Alors que nous tournions généralement avec une équipe d’environ vingt personnes en comptant les acteurs, nous sommes montés à plus de 45 personnes pour cette journée intense et très fatigante. Le soir nous avons amené au monteur un total de 246 prises, soit 246 plans à resynchroniser avec le clap…

img_0809 img_0832

Pour les décors, nous avons eu la chance de pouvoir tourner dans une immense usine désaffectée qui regorgeait de multiples décors naturels abandonnés et malheureusement nous n’avons pas eu le temps d’exploiter tous les recoins de cette usine qui ferait de très bons studios pour des films post-apocalyptiques ! Une scène d’infiltration en plus était prévue entre le moment où ils rentrent dans l’usine et le moment où ils n’ont plus de munitions mais nous n’avons pas eu le temps de la tourner… Cela nous laisse ainsi d’autres lieux inédits pour une éventuelle suite !

sans-titre sans-titre3

Pour les zombies nous avons une fois de plus fait appel aux BlackCatz et les escrimeurs sont les mêmes que lors du combat en extérieur avec en plus quelques personnes d’Armadag. Encore une fois les acteurs et figurants ont du faire, refaire, rerefaire les combats, ce fut donc très fatigant pour toute l’équipe mais nous étions déjà un peu plus rodé et nous avons donc eu plus de marge de manœuvre au montage, nous permettant de monter sur la musique « Ok Alright » des Dirty Fonzy.

img_0830 img_0843

Vous aurez remarqué le clin d’œil au visiteur du futur, qui est de mon point de vue une des websérie qui a posé les bases du genre. Dans le prochain épisode, vous en apprendrez plus sur l’Homme des Bois et vous saurez enfin pourquoi on appelle ce petit groupe « Les Hellcops »…

img_0885